De belles avancées…

Les représentants des 10 départements du Grand Est se sont réunis en assemblée générale ce vendredi 29 juin 2018 à Tomblaine. L’occasion pour le président de Ligue Jean-Louis DUVERGEY et son équipe de dresser le bilan d’une année particulièrement dense et constructive dans bien des secteurs, en présence d’un invité de marque, Jean-Luc ROUGE, président de la Fédération Française…

_dsc6999

Une assemblé sereine et constructive, en présence de Jean-Luc ROUGE !

La dernière assemblée générale, le 30 septembre dernier, nous avait quelque peu laissé sur notre faim, les décisions et actions entreprises ou à venir n’ayant pas toujours recueilli le suffrage ni l’enthousiasme espéré. C’était sans compter sur la volonté d’une formidable équipe (technique, administrative et élus), désireuse avant tout d’aller vers l’avant, de tendre vers le meilleur, et ce malgré les obstacles.

L’analyse des différents rapports des commissions permet de mesurer la somme des travaux réalisés en matière d’harmonisation. « Le projet sportif est largement dans les rails », commente le président Jean-Louis DUVERGEY, soucieux de la qualité et de l’efficacité des actions engagées. « On a désormais une belle harmonisation dans bien des domaines, notamment sur les passages de grades, sur les cotisations, etc… Tout ce gros travail de fond, qu’il fallait faire, a été fait. Surtout, il a été validé par les départements… ». Et de compléter, « Deux points me tiennent particulièrement à cœur : les résultats sportifs et la formation. Les efforts sont réels dans ces deux secteurs, et on sent une belle dynamique, qui va dans le sens du développement du judo et des clubs ».

_dsc7003

Le président de la ligue Grand Est, Jean-Louis DUVERGEY, a su convaincre son auditoire du bien-fondé des actions menées…

Sur le plan sportif justement, les résultats, en nette progression, confortent la politique mise en place. « Notre ligue Grand Est est en train de devenir l’une des meilleures ligues de France » constate, non sans une certaine fierté, le responsable de la commission sportive régionale, Thomas MARCHAL. Au rang des satisfactions, les belles prestations de nos judokas dans toutes les catégories d’âge, des cadet(te)s aux séniors 1ère division, en passant par les vétérans, le judo adapté, le jujitsu et les disciplines associées. Mentions particulières à nos benjamin(es)s et minimes, souvent brillants, très chouchoutés au niveau régional. « Sur ces générations-là, nous disposons d’un formidable vivier ! », reconnait le président. « Ces jeunes représentent l’avenir, et nous devons tout mettre en œuvre pour les accompagner dans leur projet sportif ». A noter également, à l’échelon supérieur, le remarquable travail réalisé dans nos différentes structures (Pôles de Metz, Nancy, Reims et Strasbourg), en matière de détection, de formation et de suivi.

Autre grand motif de satisfaction, la formation des enseignants, initiale ou continue, axe de travail majeur de la ligue. Principales ambitions de la commission pilotée par Jean-Marie CANAVERO, « transmettre du mieux que possible la culture du judo, et devenir des agents de transformation sociale et de développement au service de l’éducation ». En gros, tendre vers l’idéologie de Jigoro KANO. « L’un des buts de l’enseignement du judo est d’améliorer la société », aime à le rappeler notre illustre invité, Jean-Luc ROUGE (9ème dan et premier champion du monde de l’histoire du judo français), évoquant les propos du fondateur du judo. En ce sens, le tout nouveau projet régional, « savoir partager », devrait permettre aux enseignants de mettre en commun leurs compétences, et de les mutualiser au sein de la ligue. Une nécessité, au vu de l’importance des enjeux liés à la transmission du « savoir », vecteur essentiel en termes de réussite, tant sportive qu’éducative.

_dsc7023

Les interventions de Jean-Luc ROUGE ont été suivies avec beaucoup d’attention !

Malgré ces succès probants, on ne peut passer sous silence certaines préoccupations. A commencer par une chute du nombre de licenciés, l’effectif de 47.565 en 2017 passant à 46.247 en 2018, correspondant à une baisse de 2,7 %. Des solutions existent (développement des activités de loisirs et de santé – taïso, ne-waza, activités « vétérans », sport chanbara, etc…). Sur ce sujet, notre équipe technique est d’ores et déjà à pied d’œuvre, soucieuse d’inverser la tendance. Plus inquiétant, les dotations budgétaires, en baisse constante, qui pénalisent le monde sportif. Des diminutions de subventions qui touchent non seulement la ligue, mais aussi les départements et les clubs, à l’image de la section judo de l’A.C.S. Peugeot-Citroën, fleuron du haut-niveau sur le Grand Est qui, à force de couper les cheveux en quatre, a finalement décidé de jeter l’éponge. Un coup dur pour notre discipline…

Pour autant, l’heure est à la réflexion, à la cohésion, à la consolidation. Les forces vives sont réelles, les projets nombreux et ambitieux, comme celui de la construction du dojo régional à Pont-à-Mousson. Nos différentes équipes, élus, salariés, partagent désormais des valeurs communes, œuvrant avec cœur et détermination au service des licenciés, des clubs, des départements, et du judo surtout, offrant de bien réjouissantes perspectives…

Pour rappel, voici les documents relatifs à cette A.G. :  Condensé de l’ensemble des rapports-2018 [Attention, document lourd : 8 Mo]

Voici l’article de presse : L’Est-Républicain-02-07-2018

_dsc7051

La présence de Jean-Luc ROUGE offrait l’opportunité de procéder aux signatures des lettres de missions de nos conseillers techniques, Laurent PERONNE (Marne, Ardennes et ligue), Thierry Georges (ligue), Jérémy ANDRES (Meurthe et Moselle, Vosges et ligue), et Alexandre PIGOROT (ligue).

Quelques images de la soirée :