Marnaval et Sarrebourg sacrés !

7 équipes féminines et 11 masculines se sont retrouvées ce dimanche 29 janvier 2017 à Cernay (68) pour le championnat régional. En jeu pour les alsaciens, champenois et lorrains, des places qualificatives pour le niveau national, en première ou en seconde division. Comme l’an passé les filles de Marnaval, grandes favorites, s’imposent. Chez les garçons, Sarrebourg réalise l’exploit, battant en finale une solide formation de l’A.J. 54…

dsc7883

Une première pour le complexe sportif de Cernay…

Pour ce premier anniversaire de la création de la région « Grand Est », et à l’heure des premiers bilans de cette nouvelle gouvernance, le judo poursuit quant à lui sa marche en avant, inexorablement. Doté d’un fort potentiel sportif, de forces vives, de clubs et de structures de qualité, à tous les échelons, mais aussi de combattant(te)s de valeur, notre discipline dispose d’atouts certains sur ce nouvel échiquier régional. Et ce championnat par équipes en constitue l’une des plus belles vitrines, avec des formations solides, toutes désireuses de s’illustrer, dans une ambiance survoltée, puissants décibels à l’appui.

dsc7894

Mélanie CLEMENT, triple championne de France de D1 en – de 48 kg, en chef de file du groupe de Marnaval…

Chez les féminines, on attendait une belle prestation des tenantes du titre, le Sporting Marnaval. Emmenée par une Mélanie CLEMENT déjà très affutée à 15 jours de son tournoi de Paris, la formation champenoise (Mélanie CLEMENT, Julia SORDET, Amélie BRIEUX, Héloïse BROUARD, Mélanie LE FE, Anaïs MEIGNEN et Mathilde GIL) réalise un sans faute. Victorieuses de leur poule de sélections, 4 à 1 face à Metz Judo, puis 5 à 0 face au Ban Saint Martin, les protégées de Francis CLERGET entamaient leur tableau décisif avec détermination. La ½ finale face à Juniville sera de toute beauté, les deux formations se rendant coup pour coup. La victoire s’est finalement jouée chez les – de 63 kg, Héloïse BROUARD l’emportant in-extrémis sur Manon LEMAITRE, à l’issue d’une rencontre à suspense, achevée en 11 minutes et 22 secondes ! Voici à nouveau les champenoises en finale, confrontées cette fois à la redoutable formation lorraine de l’A.J. 54. Mais la rencontre tournera court, malgré de belles oppositions, seule la juniore Alexiane COQUERET parvenant à tenir tête à Mélanie LE FE.

dsc8128

Alexiane COQUERET, une valeur montante pour l’A.J. 54

« Cette victoire, c’est super ! », confie la double championne de France, Mélanie CLEMENT, victorieuse par waza-ari (uchi-mata) face à Patricia FORTEL. « On réalise le doublé, 2016 puis 2017. Nous sommes en train de reconstruire notre équipe, des jeunes arrivent, et on termine par une belle victoire. C’est que du bonheur ! ». Et de préciser, « c’était l’objectif du jour. Chercher la qualification, c’est bien, mais repartir avec de l’or est une bonne chose. Tout le monde est en confiance, et on n’attend pas les points de l’une ou de l’autre. C’est le groupe entier qui doit œuvrer, chacune doit se battre pour ramener sa part. On est les unes derrière les autres, c’est ce qui fait notre force, et ce qui a fait la différence aujourd’hui. Et en première division, nous ferons tout pour aller le plus loin possible, tout en se faisant plaisir. Un podium serait magnifique. On prendra chaque tour l’un après l’autre, et on va tout donner ». La combattante, elle, se tourne désormais vers l’AccorHotels Arena, où l’attend le Grand Slam de Paris dans 15 jours. « Ces championnats par équipes me permettent d’effectuer les derniers réglages, d’avoir de bonnes sensations. La préparation continue, et il me reste encore quelques jours pour être au top pour le 11 février. Après, on verra bien… ».

dsc8144

A Marnaval, le groupe fait bloc derrière chacune des combattantes…

Francis CLERGET, l’entraîneur des champenoises, savoure. « Cette victoire était attendue ! On a une équipe d’expérience, avec des filles qui tiennent la route. Ce groupe mérite sa qualification en première division, et je suis satisfait du travail fourni. Surtout que nous avons des jeunes derrière qui ont bien bossé. Après, pour les D1, tout est jouable. Cela fait plusieurs années que le groupe atteint ce niveau, et ce n’est jamais facile. Les filles prennent de l’expérience et de la maturité, les anciennes sont stables. A Marseille, tout sera possible… ».

dsc8351

Les filles de Marnaval réalisent un doublé sur ce championnat du Grand Est, victorieuses de l’édition 2016 et 2017 !

Complètent le podium Juniville et Metz Judo. A noter que Marnaval et l’A.J. 54 sont qualifiées pour les championnats de France 1ère division (Marseille 11 et 12 mars). Toutes les autres formations (Juniville, Metz Judo, Ban Saint Martin, Lauterbourg et Colmar), quant à elles, disputeront les championnats 2ème division (mi-octobre 2017).

Chez les garçons, dans une ambiance toute aussi électrique, les lorrains de l’A.J.54, tenants du titre, étaient attendus de pieds fermes. Les hommes de David BERNOY réalisent une bien belle prestation, l’emportant en poule face à Kaysersberg (5 à 0), en ¼ finale face à Amnéville (3 à 2), puis en ½ face à Marnaval (4 à 1). Dans l’autre tableau, Sarrebourg (Adrien VALENCE, Baptiste LECLERC, Jérémy ANDRES, Hervé KOEPPL, Guillaume BRIESCH, Guillaume POUTHIER, Matthieu FAVREAU, Béranger VION et Alexandre BOUR) poursuit son bonhomme de chemin, malgré une entame catastrophique (0 à 5) face à Marnaval. Les vice-champions de France 2D 2016 sauront se ressaisir, non sans devoir s’employer, tout d’abord face à Juniville (3 à 2), puis en ½ finale (4 à 1) face à l’A.C.S. Peugeot-Mulhouse, menée par son junior Erwan BOUCARD, qui marquera à cette occasion le seul point mulhousien de la rencontre, sur un magnifique ura-nage.

dsc8266

La rencontre était serrée entre l’expérimenté Jérémy ANDRES et le jeune Erwan BOUCARD. Mais c’est ce dernier qui trouvera la faille…

La finale, 100 % lorraine, promettait d’être accrochée. Elle fût héroïque, à l’image d’Adrien VALENCE en – de 66 kg, victime d’une luxation d’épaule, et qui conclut son match à une main, s’offrant le luxe de mettre ippon à Jacques NEUHART sur un mouvement d’épaule. Le point précédent, marqué par Alexandre BOUR, permettait à Sarrebourg de mener 2 à 0. Davit TRAMAKIZE, ouvrait le compteur pour l’A.J. 54, avec le forfait de Baptiste LECLERC. En – de 81 kg, la confrontation entre Guillaume BRIESCH et Erwin PAWLAK promettait d’être rugueuse. Ce dernier se fera surprendre par le Tervillois, sur un balayage éclair, permettant à Sarrebourg de remporter cette édition 2017.

dsc8383

Guillaume BRIESCH (à droite) apportera à Sarrebourg le point de la victoire…

« C’était l’objectif du jour ! », livre Guillaume BRIESCH. « Mais ça a très mal commencé pour nous. Une vraie catastrophe ! En poule, face à une équipe prenable (Marnaval), on perd 5 à 0 ! Mais en tableau, on est peu à peu monté en puissance, et ça c’est bien passé. Nous sommes une bande de copains, on se connaît depuis l’enfance. Je pense qu’on a la plus vieille équipe en moyenne d’âge, aux environs de la trentaine ! Dans pareil cas, la bière aide beaucoup (rires !) ». Et de compléter, « pour les premières divisions, il nous va falloir restructurer l’équipe, car nous avons beaucoup de blessés. C’est toujours une fierté d’être à ce niveau-là, et on sait très bien que le podium est inaccessible pour nous. Mais on va faire le maximum, comme toujours ! ».

dsc8376

Stéphane VASSEUR, « Ça n’a pas été facile ! »

« Nous ne nous attendions pas vraiment à cette victoire », admet Stéphane VASSEUR, l’entraîneur de Sarrebourg. « Mais quelque part, on y croyait. On a remporté tout récemment le titre en Lorraine, et on savait de quoi on était capable. Après, dans une journée, il peut se passer beaucoup de choses. Notre tirage n’était pas des plus avantageux. Face à Marnaval, on prend 5/0, et moralement, on n’était pas au mieux ! A partir de là, il fallait rebooster l’équipe. Mais les gars sont capables de beaucoup de choses, ils combattent ensemble depuis pas mal de temps, et quant il faut y aller, ils sont présents. Au bout du compte, on gagne le titre. Mais ça n’a pas été facile ! ». Et de compléter, « ce sont des gars qui se connaissent de longue date, qui bossent ensemble, qui font des tournois ensemble. Dans le bon, et dans le moins bon, ils sont toujours restés soudés. C’est leur force, et c’est cela qui a fait la différence aujourd’hui. Par rapport au projet sportif du club de Sarrebourg, notre objectif est atteint, nous sommes en première division. Maintenant, on sait que c’est l’élite, en face il y a des pointures parisiennes. Ça va être compliqué pour nous… ».

dsc8414

Un beau titre pour l’équipe de Sarrebourg !

Complètent le podium Juniville et l’A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse. Sarrebourg et l’A.J. 54 sont qualifiés pour les championnats de France 1ère division. Juniville, l’A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse, Sporting Marnaval, Amnéville et l’O.F.P.N.D. disputeront les championnats 2ème division.

Au final, une compétition passionnante, avec du beau judo et de belles actions. « La journée a été très intense ! », analyse Sébastien GIRARDEY, le conseiller technique régional. « Il y eu de l’engouement, les coaches et les combattants se sont pris au jeu, ça reste une compétition par équipes. Là, on montre que l’on veut gagner, et ça chauffe parfois ! Il y a du niveau, on a de belles équipes, qui tiennent la route. Chez les filles, Marnaval aura une belle carte à jouer en première division, et l’A.J. 54 également. Chez les garçons, on a eu une belle finale, avec du beau spectacle. C’était tendu ! Mais il faudrait que l’on parvienne à monter d’un cran, pour espérer bien se comporter en première division… ».

dsc8315

De belles actions toute la journée durant…

Une bien belle journée, que l’on doit au tout petit club de Cernay, dans le Haut-Rhin. Ce dernier, qui n’en est qu’à sa quatrième année d’existence, a su faire de cette manifestation un grand moment de judo. « A la base, c’est le président du Comité du Haut-Rhin (Jean-Luc CARDOSO) qui nous a demandé d’organiser ce championnat », indique Pierre PENIN, le jeune président du club. « La Mairie nous a mis gracieusement la salle à disposition, c’est un argument certain ». Et de préciser, « de voir pareil engouement donne envie de remonter sur le tapis ! Le but, avant tout, est de faire de la pub. Mon rêve est de redonner l’image qu’avait ce club il y a une quinzaine d’années. Cernay était une référence en compétition. J’aimerai bien arriver à nouveau à ce niveau-là. L’idée, en organisant pareille manifestation, est de donner envie à nos jeunes de vouloir vivre cette aventure par eux-mêmes. Pour le moment, notre difficulté est de trouver des personnes disponibles pour l’organisation, le bénévolat n’étant plus ce qu’il était. Mais nous avons pu bénéficier du soutien du comité du Haut-Rhin, mais aussi du club d’Altkirch, qui n’a pas hésité à venir nous prêter main forte. La journée s’est très bien passée, l’état d’esprit était à la hauteur de ce que l’on attendait, et la convivialité également. Je suis très content ! ».

Un grand merci en tout cas au club de Cernay pour son accueil, et la belle organisation (avec Altkirch) de cette superbe manifestation ! Un grand bravo aux différentes équipes, pour le spectacle fourni et la qualité du judo proposé. Espérons surtout que l’une d’entre elles parvienne à faire briller notre région Grand Est à l’échelon national…

dsc8405

Le podium des équipes filles

dsc8411

Le podium des équipes garçons

Résultats:

  • féminines: 1. Sporting Marnaval (52) 2. A.J. 54 3. Juniville (08) 3. Metz Judo (57) 5. Ban Saint Martin (57) 5. Lauterbourg (67) 7. A.M. Colmar (68)
  • masculins : 1. Sarrebourg (57) 2. A.J. 54 3. Juniville (08) 3. A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse (68) 5. Sporting Marnaval (52) 5. Amnéville (57) 7. O.F.P.N.D. (54) 8. Kaysersberg (68)

 

Ci-contre les détails : Championnat du Grand Est par équipes séniors

Ci-contre le lien vers les images : Portfolio

groupe-arbitrage

Le corps arbitral de ce championnat du Grand Est…