Le respect des traditions…

La Cérémonie des Vœux du bassin alsacien s’est déroulée ce vendredi 26 janvier à Fessenheim (68). Une édition 2018 placée comme toujours sous le signe de la fraternité et de la convivialité, comme le veut la tradition, offrant surtout une belle occasion de fêter la nouvelle année comme il se doit…

dsc4106

Une sympathique cérémonie, regroupant du beau monde…

Sur tatamis du complexe sportif, quelque 60 judokas, issus des clubs Bas-Rhinois et Haut-Rhinois, se sont retrouvés dans la bonne humeur afin de partager un bon moment. L’occasion pour tous de se retrouver dans un cadre autre que celui des compétitions ou animations sportives, d’échanger sur divers sujets, et de partager de belles séquences de judo, de superbes démonstrations et diverses remises de prix. L’occasion aussi d’évoquer ceux qui nous ont quitté en 2017, et de ne pas les oublier. Un hommage tout particulier a été rendu à l’ancien maître des lieux, Jacky GERARD, membre fondateur du club local, tout récemment disparu. Un personnage qui a marqué le district de la Hardt et le judo Haut-Rhinois par son implication et son dévouement, durant une bonne quarantaine d’années (professeur de judo depuis 1975 – président du club de Fessenheim de 1995 à 2012 –  responsable du district de la Hardt depuis 1980). Un homme investi, toujours jovial et disponible, qui aurait grandement apprécié cette soirée exceptionnelle.

dsc3905

Sylvain GERARD, un jeune président de club, heureux d’accueillir pareil évènement !

Et c’est son propre fils, Sylvain GERARD, qui a repris les rênes du club en 2012, qui a eu l’immense privilège d’accueillir ce Kagami Biraki, avec son cortège de haut-gradés et de personnalités diverses. « C’est beaucoup d’émotions ! », confie le tout jeune président. « C’est la première fois que l’on accueille cette manifestation, et c’est un grand honneur pour le club de Fessenheim ! Surtout, on le fait pour lui… », évoquant son défunt père, non sans une pointe de tristesse. Et de compléter, plus souriant, « mais on le fait également pour le plaisir ! C’est aussi un challenge pour nous, nous n’avons été prévenus que la semaine passée que nous devions organiser cette cérémonie. On a eu un peu peur de n’être pas à la hauteur des attentes. Mais finalement, tout se déroule super bien, et je suis très heureux de faire découvrir cela à notre comité et nos bénévoles ! ».

dsc3925

François BLUEM et son humour, légendaire…

Le déroulé de la manifestation, orchestré par le quatuor alsacien de choc (Joëlle LECHLEITER, Francis MENGUS, Umberto de CRIGNIS et François BLUEM), a offert à l’auditoire deux bonnes heures fort agréables. L’occasion aussi, pour le Maire de Fessenheim Claude BRENDER, et les deux présidents des comités Jean-Max TYBURN (67) et Jean-Luc CARDOSO (68), de faire part de leur enthousiasme, et de souhaiter leurs vœux à une assemblée attentive, composée de quelques ceintures bleues, marron, et essentiellement de ceintures noires. Dans les rangs évidemment, des hauts-gradés : Bernard MESSNER (7ème dan), William BEHAGUE, Nicolas BOUDJELIDA, Umberto DE CRIGNIS et Harry HERBAUT (tous 6ème dan).

dsc3901

Les Hauts-Gradés présents, avec, de droite à gauche, Bernard MESSNER, William BEHAGUE, Nicolas BOUDJELIDA, Harry HERBAUT et Umberto DE CRIGNIS. Au micro, Francis MENGUS.

Cette sympathique soirée a été rythmée par de nombreuses démonstrations de très grande qualité, pour le plus grand plaisir de tous. Le Nage-No-Kata a été réalisé par le binôme Haut-Rhinois présent à la dernière coupe de France minimes par équipes, Emma STIMPFLING et Julien LANDEMAINE (Guebwiller). Le Ju-No-Kata a été effectué par Sandrine et Vincent ANTOINE (Zillisheim), couple sur le tatami, mais aussi dans la vie. Le Kime-No-Kata a été démontré par Philippe LEGER (Scherrwiller) et Grégory RIEFFEL (Kano-Dorlisheim). Quant aux 12 imposés de Jujitsu, ce sont deux élèves du club d’Ungersheim qui l’ont présenté, Loïc BARTSCH et Julien BAUMEISTER. Des prestations d’ensemble explosives et toniques, qui ont ravi les fins connaisseurs…

dsc3950

Emma STIMPFLING et Julien LANDEMAINE pour le Nage-No-Kata

dsc4016

Sandrine et Vincent ANTOINE pour le Ju-No-Kata

dsc3984

Grégory RIEFFEL et Philippe LEGER pour le Kime-No-Kata

dsc4036

Loïc BARTSCH et Julien BAUMEISTER pour les 12 imposés de Jujitsu

Cette tradition du Kagami Biraki, introduite au Kodokan par Jigoro Kano, revêt une importance toute particulière. Elle permet de retourner aux sources dans les domaines de la technique et de la culture « judo », et offre une belle opportunité de mettre en lumière des acteurs particulièrement investis, pratiquants, enseignants ou dirigeants. Ont été promus au grade de 4ième dan : Sylvain GERARD (Fessenheim), Didier BRUCKERT (Guebwiller), Philippe LEGER (Scherwiller) et Patrice WEHRLEN (Guebwiller).

dsc3967

Didier BRUCKERT, Sylvain GERARD, Philippe LEGER et Patrice WEHRLEN (absent sur la photo) ont été promus au grade de 4ème dan

Quant aux trophées SHIN, ces derniers reviennent cette année à Christine DIRRIG (Bisel – 68) et Saïd CHEBAB (Vosges du Nord – 67). Deux personnalités exemplaires, qui contribuent grandement, et ce de longue date, au rayonnement de notre discipline, tant dans leurs clubs respectifs qu’à l’échelle départementale. « C’est un très grand honneur ! », reconnait la Haut-Rhinoise, engagée dans le monde associatif depuis une bonne quarantaine d’années. « Mais on ne fait pas du judo pour recevoir des récompenses », complète-t-elle. « Mon investissement, je le dois surtout à Jean TRAPINAUD. C’est lui qui m’a poussée. Après, certaines valeurs sont importantes en judo, les transmettre est essentiel. Ce n’est pas qu’un simple sport. Donner à nos jeunes des notions de respect, d’amitié, et leur donner envie de s’orienter dans cette voie me parait indispensable. Ce trophée Shin, finalement, donne du sens à tout cela… ».

dsc4029

Suprême récompense pour Christine DIRRIG, entourée de Jean-Luc CARDOSO, président du C.D. 68 et de Joëlle LECHLEITER, responsable des récompenses de la Ligue Grand Est de Judo.

« Je suis super content ! », précise le Bas-Rhinois, contacté par téléphone. Ce dernier, pris par d’autres engagements « judo », n’a pu être présent à ce Kagami Biraki. « C’est surtout une grande fierté ! », rajoute-t-il. « D’autant plus lorsque les choses se font naturellement. C’est plaisant de voir que son travail est reconnu et apprécié, même si, à la base, on ne le fait pas pour être honoré. Les petits mots de sympathie à droite à gauche, font du bien. Ce trophée Shin concrétise vraiment tout le travail accompli. Et ça fait grandement plaisir ! ».

dsc4049

Une petite séance de taïso pour finir, histoire d’en dérouiller certains…

dsc4094

Même le conseiller technique du Grand Est, Sébastien GIRARDEY, qui s’est prêté au jeu, s’est bien amusé !

Cet évènement majeur du bassin alsacien s’est achevé sur une courte séance de taïso, dirigée par le président du club local, puis par les traditionnelles photos de groupes, suivies d’un sympathique cocktail, dans une ambiance festive et chaleureuse ! Félicitations à l’ensemble des promus, et un grand merci au Judo-Club de FESSENHEIM, à son président et toute son équipe, pour leur accueil !

Ci-contre le lien vers les images de la soirée : Kagami Biraki 2018