Des étoiles plein les yeux !!!

Quelques 2500 enfants plus 300 scolaires ont fait le déplacement au Rhénus de Strasbourg ce 13 décembre 2017 pour un mercredi de l’Équipe de France hors norme. L’occasion pour eux d’aller à la rencontre d’Autome PAVIA (triple championne d’Europe 2013, 2014 & 2016), Sandrine MARTINET (championne paralympique 2016), Emilie ANDEOL (championne olympique 2017), Alexandre MARIAC (champion de France 2016 & 2017) et Julien LA ROCCA (champion de France 2017), puis de partager de sympathiques séquences ludiques…

_dsc3516

Automne, Sandrine, Alexandre, Julien et Emilie garderont d’excellents souvenirs de leur passage en Alsace !

Cette journée exceptionnelle a commencé dès le matin sur les 1200 m2 de tatamis installés pour l’occasion. Très concentré, attentif à tout, JeanMax TYBURN, le président du comité organisateur (Bas-Rhin), déambule dans les gradins, soucieux du moindre détail. « Je suis très content que nous ayons pu organiser cette manifestation ! » indique-t-il, entre deux consignes diffusées à son équipe de bénévoles. « La fédération nous a fait confiance sur ce couplà, il nous fallait répondre présent. Pour nous, il s’agit d’assurer la promotion de notre discipline, mais aussi de montrer aux élus et à la fédération qu’on peut compter sur Strasbourg, sur le comité du BasRhin, l’Alsace et le Grand Est, pour organiser des évènements de grande ampleur ! ».

_dsc2992

Jean-Max TYBURN pas peu fier d’accueillir nos champions !

De 10 à 11h, une bonne quarantaine de judokas, issus du sport adapté et de nombreuses associations locales, ont partagé une courte séance de judo, dans une ambiance joyeuse et décontractée. Athlètes et pratiquants s’en sont donnés à cœur joie, tant lors des démonstrations que lors des randoris, effectués dans la bonne humeur générale. Tous y ont visiblement pris grand plaisir. « C’est vraiment bien ! », indique Philippe HEYER (J.C. Vosges du Nord). « Je me suis bien battu lors des combats, même si ce n’était pas facile ! Je suis très content ! Voir ces champions m’a impressionné. Et j’aime bien Automne, elle est très gentille».

_dsc2871

Philippe dans les bras d’Automne : un moment qu’il n’est pas prêt d’oublier !

« Faire du judo avec Emilie, c’est incroyable ! », reconnait Alain KINDT (J.K. Dorlisheim / Still). « C’est une très grande championne. Moi aussi je suis un champion, j’ai gagné des combats à Vendenheim (il fait allusion aux championnats d’Alsace de judo adapté). Au sol, je crois même que j’ai battu EmilieMais elle a fini par m’avoir après !!! ».

_dsc2845

Alain a failli battre Emilie ANDEOL ! Si, si…

En kimono également, dans la délégation, une championne paralympique. Sandrine MARTINET, malvoyante, participait à son tout premier mercredi de l’Équipe de France. « C’est vraiment super ! », admet-elle à l’issue d’un randori. « L’association parajudo/équipe de France est une excellente idée, elle permet de mettre en avant le handisport. Le fait d’avoir été sollicitée dans ce cadre me touche beaucoup, et être au milieu de tout ce beau monde procure énormément de joie ! C’est chouette de voir tous ces sourires et le bonheur qu’ils ont de faire du judo avec nous. C’est une très belle initiative en tout cas… ».

Pour Olivier BUSNEL, membre de la DTN (Para-Judo), inclure une athlète en situation de handicap dans le cadre de cette animation semble tout à fait logique. « C’est surtout très légitime ! » précise ce dernier. « Cela permet de mettre en lumière ces sportifs hors du commun. Sandrine de plus, avec son titre paralympique, est vraiment représentative en termes d’image. Parmi nos athlètes parajudo, nous avons également des sourds/malentendants qui ont ramené nombre de médailles cet été aux Deaflympics. Il me semble tout à fait normal que ces champions, quelques soient leurs handicaps, soient associés aux Mercredis de l’Équipe de France… ».

_dsc2789

Sandrine, championne paralympique, a beaucoup apprécié ces moments d’échanges et de partage…

L’heure de la séance, trop vite écoulée, a tout de même offert aux judokas présents une belle occasion de se dépasser, et de vivre des moments forts. « Tous sont visiblement ravis, et auront de très beaux souvenirs ! », observe Frédéric STEINMANN, le responsable handi-judo du bassin alsacien. « Associer les personnes du sport adapté à cette manifestation est une très bonne initiative. Finalement, on reste toujours dans notre schéma traditionnel : donner du plaisir à ces pratiquants, qui n’ont pas forcément eu les mêmes chances au départ, mais qui s’éclatent en judo ! Et là, au vu de leurs larges sourires, je pense qu’ils sont très contents d’être ici ! ».

A l’issue de cette séquence matinale, les cinq champions ont été conviés dans la partie VIP du Rhénus. L’occasion pour eux de rencontrer nombre de personnalités, et d’être mis à l’honneur pour leur parcours sportif. JeanPaul OMEYER, vice-président du Grand Est, chargé du sport, s’est réjoui de ce coup de projecteur pour la région. « Ce mercredi est absolument fabuleux ! », reconnait-il. « Je remercie les organisateurs de cette journée, et surtout les champions qui viennent ainsi au contact des handisports et des enfants. Ce n’est que comme cela que l’on peut donner un sentiment de fierté aux jeunes et les faire adhérer au mouvement sportif. Cette animation constitue également un beau rayonnement pour le Grand Est. Elle contribue à mettre en place les bases pour permettre à nos pratiquants de prendre conscience de leur potentiel, de s’épanouir dans le judo, puis de porter haut et loin l’image de la région ! ».

_dsc3004

Un élu du Grand Est, Jean-Paul OMEYER, ravi de l’ampleur de la manifestation et de son rayonnement pour la région…

_dsc3178

Il y avait foule au Rhénus…

Dès 13h, les gradins se sont remplis peu à peu, et les judokas en herbe ont pris place dans les zones qui leur ont été réservées. A 14h, une fois tout le monde sur le tapis, Frédéric LECANU, tout à son aise dans cette « mer » d’enfants, à de suite donné le ton. « Règle 1, c’est moi le chef ! ». « Règle 2, ne jamais oublier la règle ». Sourires en coin des plus jeunes, mais aussi des nombreux parents, dirigeants de clubs ou simples accompagnants, restés dans les tribunes. Le Rhénus de Strasbourg, pourtant habitué aux « géants » du basket, s’est tout d’un coup senti à l’étroit dans cette marée de kimonos blancs. Malgré l’espace quelque peu limité, les enfants se sont prêtés avec enthousiasme aux différents exercices ludiques, sous l’œil amusé des membres de l’Équipe de France, très peu enclins à rester sérieux.

_dsc3236

Julien, tout comme ses camarades de l’équipe de France, a pris beaucoup de plaisir…

« Avec tout ce monde, cela ne nous empêche pas de nous éclater ! », confie Emilie ANDEOL, large sourire aux lèvres. « J’ai l’habitude de voir beaucoup d’enfants sur les mercredis comme celuici, mais pas autantmalgré tout, nous avons pu échanger, partager. En tout cas, j’espère qu’ils ont passé une très belle journée ! ». Et de compléter, « Je prends toujours beaucoup de plaisir à participer à ce genre d’animation. De voir tant de monde fait grandement plaisir, et les petits nous regardent avec des étoiles plein les yeux ! J’espère que cela leur donnera envie plus tard de devenir des champions comme nous. Que cette journée puisse les inspirer… ».

_dsc3189

Emilie s’est aussi beaucoup amusée avec les petits !

L’après-midi s’est terminée comme toujours par la traditionnelle séance « photos », quelque peu sportive elle aussi, histoire d’immortaliser la venue des champions. Sur le tapis également, tout sourire, le président de la Ligue Grand Est de Judo, JeanLouis DUVERGEY. « On a vécu une journée exceptionnelle ! », savoure-t-il, pas peu fier de la réussite de cette belle opération.  « Tant par le nombrerecord national– que par la qualité ! Très belle journée de promotion du judo, de communion entre les athlètes, les judokas et les parents. Un grand moment de convivialité surtout, admirablement organisé par le comité du BasRhin. Il faut bien sûr remercier cette formidable organisation, mais aussi et surtout tous les clubs qui ont pris la peine de se déplacer, venant essentiellement d’Alsace, un peu de Lorraine, mais aussi d’Allemagne. Une bonne chose dans le cadre de la coopération transfrontalière ».

_dsc3088

Le président de la Ligue Grand Est de Judo, Jean-Louis DUVERGEY, s’est montré très satisfait de l’engouement suscité…

« Beaucoup d’émotions aujourd’hui ! », livre JeanMax TYBURN. « Ça m’a rappelé quand j’ai commencé le judo. J’ai vibré également, lorsque j’ai vu, dans les yeux de ces jeunes, toute l’admiration qu’ils portent aux champions. C’est très fort ! ». Et de conclure, « je tiens à féliciter le comité d’organisation, la Ville de Strasbourg, l’Eurométropole, le Conseil Départemental du BasRhin, mais aussi l’ensemble des bénévoles, les jeunes de sportsétudes, du Pôle Espoirs et du Pôle France, qui ont œuvré pour que cette manifestation soit une réussite ».

De magnifiques moments, qui resteront gravés dans nombre de mémoires… Un grand merci également à Automne, Emilie, Sandrine, Alexandre et Julien, ainsi qu’au staff fédéral, pour leur gentillesse et leur disponibilité tout au long de cette belle journée !!!

_dsc2785

Une magnifique journée pour nos champions, accompagnés ici par Yacine DOUMA, l’un des entraîneurs du Pôle France de Strasbourg…

_dsc3159

Journée exceptionnelle pour tous !

_dsc3534

Un grand MERCI au comité d’organisation !!!

Ci-dessous les liens suivants :