Du punch à Mulhouse !

Le dojo du Centre Sportif de Mulhouse (68) accueillait pour la toute première fois un Open de Jujitsu. Ce dimanche 15 avril 2018, une bonne soixantaine de combattants issus du Grand Est se sont affrontés, soit en fighting (combat) soit en ne-waza (sol), dans une ambiance plus qu’incandescente…

_dsc9369

Journée tonique sur les tatamis mulhousiens !

Hajimé ! Au centre du tapis, deux combattants face à face. Après une courte phase d’observation, les coups de pieds et coups de poings pleuvent. Objectif du fighting, marquer le plus de points possibles en touchant l’adversaire, sans jamais lui faire mal. En ce sens, les règles sont claires : protections obligatoires aux mains et aux pieds, coups directs au visage interdits (seuls les coups circulaires, contrôlés, sont autorisés), et les coups de pieds ne peuvent être portés qu’au-dessus de la ceinture. A l’issue de cette séquence à distance, la saisie du kimono oriente le combat sur une phase d’opposition, où chaque protagoniste doit chercher à déséquilibrer pour projeter. Une fois au sol, il est également possible de marquer des points, soit en immobilisant, soit en forçant son adversaire à l’abandon (clefs de bras, clefs de jambes ou étranglements). « A ce jeu-là, certains plus que d’autres savent en tirer profit, usant de tactique, mais aussi de techniques essentiellement issues du judo/jujitsu », reconnait Harry HERBAUT, 6ème dan judo/jujitsu, formateur au niveau du bassin alsacien et organisateur de l’événement pour la Ligue Grand Est de Judo. « Cela offre des combats de grande qualité, avec une belle variété gestuelle et un niveau plus qu’intéressant ».

_dsc9500

Younesse CHROUKATE offensif…

Le public présent a été gratifié de séquences intenses et très disputées, parfois spectaculaires, grâce à des combattants besogneux, faisant preuve de concentration, d’audace et d’explosivité. Parmi eux, Younesse CHROUKATE (E.C. Thann), qui a participé il y a quinze jours aux championnats de France de jujitsu à Mont-de-Marsan (7ème). Un peu déçu de sa prestation, son passage à Mulhouse lui a permis de se remettre en question. Il l’emporte finalement sans aucune difficulté. « Aujourd’hui, je suis venu reprendre le bon rythme », livre le judoka, victorieux en – de 94 kg. « Cette victoire fait plaisir, et me redonne confiance ». Compétiteur dans l’âme et grand passionné, le garçon n’hésite pas à sillonner la France pour des stages ou des tournois, pour progresser encore. « Mon objectif, c’est de monter un jour sur le podium aux France ! », espère-t-il. En attendant, il continue de grandir, gagnant en expérience lors de chaque sortie.

_dsc9618

Eslem BENOUNA fera parler sa puissance en ne-waza, mais aussi en fighting…

Eslem BENOUNA (Kingersheim), lui, n’a pas fait les France cette année. Pas encore au point au niveau atémi. « A l’entrainement, j’ai été habitué à porter des coups », prévient le combattant. « Il a fallu que j’apprenne à mieux les contrôler, un temps d’adaptation était nécessaire. Le respect de l’adversaire, c’est quelque chose qui me tient à cœur ». Ce dimanche pourtant, il s’est engagé en ne-waza, secteur qui lui convient mieux, mais aussi en fighting, histoire de se tester. Dans la catégorie des + de 94 kg, il n’a fait aucune concession, alternant beaux gestes techniques, puissance et efficacité. Il l’emporte dans les deux catégories, non sans avoir livré de rudes batailles. « Ce qui a fait la différence aujourd’hui, c’est l’entrainement », confie le solide gaillard. « Surtout, j’ai la chance d’avoir d’excellents entraineurs (Raphaël SCHMITZ et Thierry FAIZON). Pour devenir un champion, il faut travailler sans relâche. Il n’y a pas de miracle… ».

_dsc9052

Florian CANIVET avait à coeur de prendre une revanche après un championnat de France en demie teinte…

Florian CANIVET l’emporte dans la catégorie des – de 77 kg. Mais il n’est pas du Grand Est. Le combattant, tonique et virevoltant, est licencié au J.C. Bullygeois, dans le… Pas-de-Calais (62). Déterminé, sûr de lui, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Il faut dire que lui aussi a participé aux championnats de France, et ne s’est classé « que » 7ième. Alors l’envie de prendre une revanche le titillait. Surtout, il lui fallait remettre les pendules à l’heure. « J’avais quelques réglages à faire », concède ce dernier. « Il me fallait vérifier que tout soit rentré dans l’ordre. Aujourd’hui, j’ai eu des adversaires très offensifs, qui m’ont obligé à être plus agressif et, surtout, à attaquer. Ça a été payant… ».

_dsc9334

Les filles ne se sont pas vraiment fait de cadeaux…

Côté féminin, une petite déception, avec seulement deux participantes, une en cadette (Lise HENRY – Offemont) et une en junior (Morgane DEROUET – Gérardmer). Chacune remporte sa catégorie des – de 62 kg, mais toutes deux ont été opposées lors d’un match « aller » et un match « retour », juste pour le fun. Les rencontres, à sens unique, verront les deux combattantes se livrer à un duel fort intéressant, chacune se rendant coup pour coup. La plus âgée, plus puissante physiquement, prendra finalement l’avantage, concluant par deux fois sur immobilisation. « C’est une première pour moi aujourd’hui », raconte cette dernière. « C’est la première fois que je m’engage dans une compétition de jujitsu. Je pratique le judo depuis l’âge de 4 ans, et le jujitsu depuis que j’ai 14 ans. Je crois que c’est en moi, et ça me plait beaucoup. Cette compétition permet de concrétiser tout le travail effectué à l’entraînement. Surtout, j’essaye de me faire plaisir ! ».

_dsc9045

Cyrille WAHRHEIT : « Le bilan de la journée est très positif !« .

Grande nouveauté cette année, la relation grade/championnat. Avec la réforme du passage pour l’obtention de la ceinture noire (1/01/2018), les combattants ont désormais la possibilité de valider les points acquis en compétition, aussi bien en judo qu’en… jujitsu. Voilà qui devrait intéresser nombre de pratiquants. « Les points peuvent être marqués aussi bien en fighting qu’en ne-waza », souligne Cyrille WAHRHEIT, 6ème dan, référent taïso et jujitsu sur le Grand Est. « De ce fait, le nombre de participants à ce type de manifestation devait augmenter. Après, il est difficile, sur cette grande région, de mobiliser les combattants des trois bassins, la distance est un frein. Il nous faut rester dans la proximité, en proposant un open par bassin. Aujourd’hui, à Mulhouse, on a surtout vu des Alsaciens et quelques Francs-Comtois. Il faut le même type d’événement en Lorraine et en Champagne-Ardenne ». Et de conclure, « ceci dit, le bilan de la journée est très positif ! On a eu de très belles rencontres, avec un bon niveau et de beaux gestes techniques. A refaire ! ».

Cet open, qui sera reconduit l’an prochain (un dans chaque bassin), devrait en effet voir le nombre d’engagés croître. De très bon augure pour les prochaines éditions, et pour le spectacle surtout !

Résultats :

Fighting : Cadette -62 kg : 1. Lise Henry (Offemont) – Junior -62 kg : 1. Morgane Derouet (Gérardmer) – Cadet -56 kg : Gaël Houlliez (Saverne) – Cadets -62 kg : 1. Nicolas Leclerc (La Vaudoise) 2. Laurent Eber (Val de Moder) – Cadets -69 kg : 1. Henri Blum (Kano Dorlisheim – Dinsheim) ) 2. Paulin Bernheim (Pfastatt) – Junior -62 kg : Gauthier Marin (Saverne) – Juniors -69 kg 1. Vincent Mermier (Gérardmer) 2. Robin Gherardi (SREG Mulhouse) 3. Julien Baumaster (Ungersheim) 4. Erwann Clavier (La Vaudoise) 5. Simon Blardone (La Vaudoise) – Seniors -77 kg : 1. Florian Canivet (JC Bullygeois) 2. Cyril Le Van Bay (La Vaudoise) 3. Benoit Meyer (Rhodia Chalampé) 4. Mathieu Klotz (SREG Mulhouse) – Seniors -77 kg : 1. Théo Fréchard (Duppigheim) 2. Ludovic Hierry (Rhodia Chalampé) 3. Raphaël Jabouley (Val de Moder) 4. Laurent Weishaar (Duppigheim) – Seniors -94 kg : 1. Younesse Chroukate (E.C. Thann) 2. Gaëtan Griesbach (E.C. Thann) 3. Thomas Viennois (SREG Mulhouse) – Seniors +94 kg : 1. Eslem Benouna (Kingersheim) 2. Anthony Qoudad (La Vaudoise) 3. Eric Kubler (E.C. Thann) 4. Eric Wittmer (Duppigheim).

Ne-Waza : Cadet +94 kg : 1. Nathan Granklaten (Kingersheim) – Junior -94 kg : 1. Islam Dolguiev (Saverne) – Seniors -62 kg : 1. Jérôme Koch (Kingersheim) 2. Laurent Eber (Val de Moder) – Seniors -69 kg : 1. Karim Azni (Kano Dorlisheim) 2. Jean-Marie Jackono (Kingersheim) – Seniors -77 kg : 1. Guillaume Perez (Rhodia Chalampé) 2. Jason Parisse (Saverne) 3. Jonathan Dos Santos (Kano Dorlisheim) 4. Joël Graufel (Duppigheim) – Seniors -85 kg : Salah Mezhoud (Saverne) 2. Abdelaziz Zeraza (Kingersheim) 3. Islam Dolguiev (Saverne) 4. Raphaël Jabouley (Val de Moder) – Seniors +94kg : 1. Eslem Benouna (Kingersheim) 2. Nicolas Jung (JGJ Dieulouard) 3. Eric Wittmer (Duppigheim).

Les images de la journée : PORTFOLIO

_dsc9247

C’est chaud, c’est bouillant, et ça explose parfois : on parle bien de « judo/jujitsu » !