Une génération prometteuse à Reims !

Les tout meilleurs minimes du Grand Est se sont affrontés ce dimanche 10 mars 2019 à Reims dans le but d’établir la hiérarchie régionale, et de chercher les places qualificatives pour la Coupe de France qui se tiendra à la fin du mois à Villebon.

_dsc5180

Une salle spacieuse offrant un certain confort…

L’occasion finalement de voir à l’œuvre une belle et talentueuse génération de minimes, motivée et désireuse de faire ses preuves. Dans le spacieux Hall Universitaire de Reims, toutes les conditions étaient réunies pour permettre aux compétiteurs de se livrer, et d’offrir de solides confrontations pour la conquête des podiums. La formule sportive, réunissant les 12 meilleures par catégorie de poids chez les filles et les 18 meilleurs chez les garçons, semble convenir, tant sur le volume de combats proposé qu’en matière de qualité. « Certains jeunes, avec leur professeur et leurs parents, viennent souvent de loin », explique le conseiller technique régional, Sébastien GIRARDEY. « Cette formule leur permet de faire au minimum deux voire trois rencontres en poule, et après en tableau. A la fin de la journée, certains cumulent six ou sept combats, de quoi bien préparer l’échéance nationale à venir ».

_dsc5043

Avec deux années de judo seulement dans les jambes, Jenad GASSAMA a surpris tout son monde…

Ce sont les féminines qui ont ouvert le bal en début de matinée. 108 combattantes ont défilé sur les tatamis, offrant de belles empoignades et des séquences fort disputées, et ce dans toutes les catégories. Zoom spécial sur les + de 70 kg, catégorie remportée par la locale Jenad GASSAMA (Judo Reims Métropole), à l’issue d’une compétition menée tambours battants. La jeune fille, qui ne pratique le judo que depuis deux ans, dispose de solides arguments en terme de stabilité et de puissance. Face à des adversaires pourtant redoutables, elle ne courbera nullement l’échine, imposant rythme et tempo avec une assurance déconcertante. « J’avais vraiment envie d’aller aux France », reconnait-elle, toute essoufflée à l’issue de sa finale victorieuse face à Ninon LASSALE (Quatzenheim). « Gagner ici n’est qu’une étape. La demie et la finale sont des moments importants dans la compétition, et j’étais très concentrée. L’idée de réussir à me qualifier m’a encore plus motivée. J’espère conserver le même état d’esprit à Villebon, pour aller le plus loin possible… ». Son professeur, Xavier SUPERNANT, 6ème dan, ne tarit pas d’éloges au sujet de sa protégée. « Jenad dispose d’une volonté indéniable, un engagement très sérieux depuis qu’elle fait du judo, et elle a envie de bien faire les choses. Elle respecte les consignes qui lui sont données, et la motivation fait le reste. Pour elle, cette victoire est une juste récompense. Mais c’est une fille qui est très jeune dans notre discipline, il reste encore un gros travail technique et technico-tactique à faire. Elle dispose d’une belle marge de progression. Sa détermination fera le reste… ».

Les autres catégories de poids ont également livré de bien belles vainqueures : Flore CHIFFAUDEL (Masevaux) en – de 36 kg, Charlotte BENA (Contrex) en – de 40 kg, Tia FURNARI (SCAM Hôpital) en – de 44 kg, Angéline BRISTEAU (Hayange) en – de 48 kg, Naomi CABARET (Troyes) en – de 52 kg, Lamia GHANNOU (Marnaval) en – de 57 kg, Sofia OUALI (Marnaval) en – de 63 kg et Alexia COUSSOT (Verny) en – de 70 kg.

_dsc5226

Daud KHAMZATOV, le calme avant la tempête…

L’après-midi, consacrée aux garçons, a vu circuler quelque 164 judokas, tous désireux de se montrer à la hauteur de l’évènement. Des sportifs au physique parfois impressionnants malgré leur jeune âge, affichant une détermination sans faille et une combativité remarquable, enchainant attaques, liaisons debout/sol et immobilisations avec la rigueur d’un métronome. L’un des plus beaux exemples (car il y en a plusieurs), demeure sans aucun doute le sociétaire de Neuves-Maisons, Daud KHAMZATOV, victorieux en – de 42 kg face à Louka OLHESASHVILI (Saverne). Le garçon, calme et posé en apparence, se montre un guerrier redoutable dès les premières secondes des rencontres. Déterminé, concentré, il ne laisse guère le temps de la réflexion à ses adversaires, s’imposant par ippon à chaque fois, variant techniques et stratégies. « J’aime tout simplement faire du beau judo ! » concède-t-il en toute humilité. « J’ai surtout plaisir à tenter les nouvelles prises étudiées en cours avec mon professeur. Quelque part, c’est grâce à lui que j’y arrive, car il m’entraine bien. Aujourd’hui, j’ai tenté de passer de nombreux seoi-nagé à genou, et ça a plutôt bien fonctionné, tout comme des ouvertures en ko-uchi ou o-uchi surtout ». L’an passé, le garçon visait clairement une place sur le podium national. Mais en huitième, il se fera surprendre par le futur vainqueur de la catégorie. Alors forcément, il y a de la revanche dans l’air. « Là, j’ai vraiment envie de les gagner ces France ! », assure-t-il, le regard fixe, ne laissant aucune place au doute. « De ces France-là, il était reparti vraiment frustré », complète son professeur Yohann HARMAND. « Il y va cette année encore plus déterminé, pour aller au bout cette fois. Ses atouts sont nombreux. Il a le judo « dans le sang » et il se donne les moyens pour réussir. Dans sa famille, l’éducation de l’effort et la culture du « travail » sont bien ancrés. Daud n’aborde pas le judo de compétition comme une activité juvénile et ludique. Pour lui, c’est du sérieux, et il pratique avec beaucoup de rigueur. Il sait qu’avec du sérieux et de la rigueur, le travail finit toujours par payer… ». Verdict dans trois semaines.

_dsc5310

Gillian GALLONDE (ceinture bleue), un garçon qui aime l’offensive…

Autre bel exemple, celui de Gillian GALLONDE (A.M. Pays de Mossig), victorieux lui en – de 50 kg face à Luca PARMENTELAT (Darnieulles). Le garçon, au visage poupon et souriant, semble accessible. Mais une fois les mains posées sur un kimono, gare aux attaques, qui fusent à tout instant et dans toutes les directions. « Techniquement, j’ai appris à varier », précise le judoka à sa descente de tapis. « Au début, je faisais tout le temps la même chose. Varier est important pour s’adapter à n’importe quelle situation ». Et de compléter, « cela fait quatre ans que je participe à ces phases régionales, sans parvenir à monter sur la première marche du podium. Cette année est la bonne ! Jusqu’à présent cette saison, j’ai gagné toutes mes compétitions. Ça m’a donné confiance en moi, plus que les autres années », reconnait-il. « Gillian a cru en lui », confirme son professeur Frédéric STEINMANN. « Il était moins stressé, moins dans le doute. A partir du moment où tu as confiance en tes points forts, que tu gagnes le premier combat, ça déroule bien ensuite. Après, une compétition, il faut la faire, il y a des combats à passer. Il avait le niveau pour être à la place à laquelle il est aujourd’hui, mais on peut toujours glisser, tout peut arriver. Il faut rester concentré. Cette victoire est un soulagement ».

Remportent également le Coupe du Grand Est 2019 : Haroun TSINTSAEV (La Wantzenau) en – de 34 kg, Mathias DOS SANTOS (Clouange) en – de 38 kg, Tom BRUILLARD (Nouzonville) en – de 46 kg, Quentin DAVID (Juniville) en – de 55 kg, Ahmed BELMILOUD (Faberswiller) en – de 60 kg, Paul SCHOCH (Bruyères) en – de 66 kg, Noam DAUTELLE (Sud Ouest Marnais) en – de 73 kg, et Maël GRAMFORT (Hoerdt) en + de 73 kg.

_dsc5344

Coupe du Jeune Arbitre Cadet(te)s – Evaluateurs : Gaëlle SCHOUMAKER et Aurélien BRANDENBURGER. Présent également sur le cliché à gauche, Frantz RALITE, secrétaire général de la Ligue Grand Est de Judo. Tous les jeunes arbitres ont reçu un diplôme de participation et un magazine de l’ESPRIT DU JUDO, partenaire de la Ligue. Les quatre premiers ont reçu, en plus, un trophée ainsi qu’un abonnement d’un an au magazine L’ESPRIT DU JUDO.

 

La journée offrait également l’occasion d’évaluer les jeunes arbitres cadet(te)s pour le classement régional. Ce dernier a révélé de prometteurs talents, avec des jeunes gens investis et passionnés. Voici les résultats : 1. Lucie DEIBER (ASOR Schiltigheim) 2. Clémence AUTHIER (Asfeld) 3. Baptiste AUBEL (Dojo Altkirch) 4. Sarah BAUERLE (Lauterbourg) 5. Cécile SCHOMBERG (Moyeuvre Grande) 6. Tom PRIETO (Brumath) 7. Alois LEBEL (Marnaval) 8. Juliette NICOLAS (Contrexeville) 9. Clémence RICAULT (Kimono Club) 9. Amandine GIRARDIN (Fenetrange) 9. Julie JACQUOT (Epinal) 9. Marie RUYSSHAERT (Randori Vendeuvrois) 9. Nathan DUSEHU (Dojo Altkirch).

_dsc5091

Malgré un emploi du temps et un timing serré, Mélanie CLEMENT n’a pas manqué, à l’occasion d’un court passage, de saluer les jeunes compétiteurs…

A noter également la visite de notre internationale Mélanie CLEMENT (Marnaval), tout juste rentrée « bronzée » du Grand Prix de Marrakech en – de 48 kg. Une récompense de valeur pour cette talentueuse sportive, et l’occasion de donner envie aux minimes présents, de suivre sa voie…

Présent également, au plus proche du public, notre partenaire ADIDAS, avec un beau stand composé d’une belle variété de produits spécifiques « Judo ».

_dsc5172

Un partenaire efficace, répondant à nombre de sollicitations…

Une journée somme toute fort agréable, saluée au passage par Stéphane LANG, adjoint au Maire de la Ville de Reims, chargé des relations avec les associations sportives. « De voir ces jeunes évoluer ici, c’est une grande chance pour nous », observe l’élu. « C’est un plaisir de les admirer et, en rencontrant des familles, j’ai pu constater que tout le monde est très heureux de venir là pour ce grand évènement sportif. Nous avons de belles infrastructures à Reims, comme ce Hall Universitaire, et on fait rayonner notre ville grâce au sport notamment. C’est la raison pour laquelle nous avons d’autres grands projets, comme celui d’une grande Aréna, en plein centre-ville et un complexe aqua-ludique qui ouvrira dès septembre 2020. Reims est  un carrefour Européen, à 45 minutes de Paris. Il est important de nous démarquer… ».

Au final, une compétition instructive, et des jeunes qui laissent augurer de belles choses pour l’avenir. « On a une génération vraiment prometteuse ! », conclut Sébastien GIRARDEY. « On a vu de beaux combats aujourd’hui, avec des judokas engagé(e)s, qui en veulent. De nombreux combattants, présents au récent stage de Contrex, sont montés sur le podium. Cela démontre une certaine régularité dans le travail, qui porte ses fruits. Et dans le lot, certains vont pouvoir tirer leur épingle du Jeux aux France ! ». A noter que, sur cette coupe du Grand Est Minimes, le Comité de la Moselle remporte pas moins de 21 médailles sur 76 possibles, devant le comité du Bas-Rhin avec 14 médailles et le comité du Haut-Rhin avec 11 médailles. Bravo !

Un grand merci à l’Amicale Carteret de Reims pour son accueil et la belle organisation de cette manifestation. Un grand bravo également à tous les qualifiés ! RDV le 30 & 31 mars à Villebon-sur-Yvette pour la dernière ligne droite nationale. De quoi préparer aussi, en arrière plan, la coupe de France Minimes par équipes de départements, dont l’échéance arrive à grands pas…

Pour rappel, l’album photos de la journée est posté sur la page Facebook de la Ligue Grand Est de Judo.

Ci-contre le lien vers les : Résultats et photos des podiums