Un plateau relevé !

Quelque 700 judokas se sont retrouvés ce week-end des 14 & 15 décembre 2019 sur le magnifique plateau du palais des Sports d’Amnéville, pour y disputer le relevé tournoi « excellence » cadet(te)s et minimes, organisé par la Ligue Grand Est de Judo en collaboration avec le club d’Amnéville. L’occasion de voir de belles empoignades, du beau judo, et de sonder les forces en présence avant les grandes échéances sportives de 2020…

_dsc8239

Amnéville et son « cachet » particulier, digne d’une compétition labellisée « excellence »…

« Organiser un tel tournoi dans notre région permet à un grand nombre de nos clubs d’y participer », livre le conseiller technique du Grand Est, Sébastien GIRARDEY. « Cela offre à nos jeunes l’opportunité de se confronter à des adversaires autres que ceux du microcosme régional, de se mesurer à des combattants de ligues ou de pôles différents, mais aussi d’autres pays. Sur ce tournoi, on a eu la présence d’Allemands, Autrichiens, Belges, Luxembourgeois et Suisses. C’est intéressant pour nos compétiteurs de rencontrer ce genre d’opposition, ils peuvent y prendre de précieux repères pour la suite de la saison ».  Un tournoi qui s’inscrit pleinement dans le projet de l’Interreg, orienté justement vers le partage et les échanges entre nations. Principal objectif visé : apprendre les uns des autres (ceci est valable tant pour les athlètes et les cadres que pour le corps arbitral), et tirer le judo vers le haut…

_dsc9384

Sur le plan sportif, les confrontations y gagnent en intensité…

La journée du samedi était consacrée aux cadet(te)s. Pas loin de 400 compétiteurs se sont affrontés (137 chez les filles et 256 chez les garçons), avec pour mission d’engranger de la pratique et de la confiance. Une grosse délégation parisienne était présente dans ce but et a par ailleurs fait forte impression, tant chez les filles que chez les garçons. « Sur ce tournoi excellence, idéalement positionné juste avant les fêtes, on cherche surtout de l’expérience », observe l’un des coaches de Sainte-Geneviève Sports, l’ancien international David LAROSE. « Certains jeunes, en devenir, veulent se faire remarquer et décrocher une sélection pour le tournoi de France qui se déroulera en janvier à Cannes. Face à des adversaires d’un très bon niveau, qui évoluent dans différents pôles ou pour d’autres nations, c’est intéressant de pouvoir évaluer forces et faiblesses, et de s’enrichir. Ça élève le niveau et aide à progresser… ».

_dsc8633

L’ancien international, David LAROSE, partage désormais son expérience auprès des jeunes…

Entre les étrangers, souvent très forts, et la grosse délégation d’Ile de France, pas facile pour nos compétiteurs régionaux de se frayer un chemin vers le podium. Certains y parviendront, avec éclat parfois, à l’image de Levan OLHESASHVILI (Saverne) en – 66 kg, Paul VARIOT (Marnaval) en – 73 kg et Abdelmoumène BOUCHAREB (A.M. Colmar) en + 73 kg. « Amnéville constitue un tournoi de référence pour les cadet(te)s », souligne le conseiller technique du Grand Est. « On y trouve un niveau intermédiaire par rapport à des tournois comme Clermont-Ferrand ou Harnes, où les tous meilleurs sont alignés. Cela permet à nos cadet(te)s de se positionner et de faire des podiums. Dans cette catégorie d’âge, on récolte tout de même 16 médailles dont 4 titres sur cette édition 2019. C’est vraiment bien pour ces jeunes, et de bon augure pour la suite ! ».

_dsc9188

Paul VARIOT (Manaval) réalise un super parcours et l’emporte en beauté en – de 73 kg !

Parmi les vainqueurs également, Maxime IGNACZAK (Guebwiller). En – 55 kg, il réalise un parcours détonnant. 4 combats et tout autant de victoires, principalement au sol. Vice-champion de France en titre, le garçon ambitionne clairement la gagne en 2020. Ce tournoi d’Amnéville lui permet notamment de mettre en pratique ce qu’il travaille quotidiennement au Pôle France de Strasbourg. « Je viens surtout pour améliorer mon kumi kata », précise l’intéressé. « La concurrence est parfois rude. En ½ finale, ça a été très difficile face à Norik TADEVOSYAN (Levallois). On vient ici chercher des gars comme ça. Cela permet aussi de se tester en tachi-waza, en ne-waza, et de se préparer pour le tournoi de France. Ce qui m’a motivé aujourd’hui, c’est que mon père, qui devait me suivre sur cette compétition, n’a pas pu venir (malade). Du coup, j’avais vraiment à coeur de ramener cette médaille d’or à la maison. Par la même occasion, je me fais aussi un beau cadeau de Noël ! ».

_dsc8971

Maxime IGNACZAK s’est imposé dans un secteur qu’il privilégie, le sol…

« Cette année, on l’attendait un peu », précise l’un des entraineurs du Pôle Espoirs de Strasbourg, Alexandre LHOMME, présent pour le coaching et le suivi des athlètes. « Il a vraiment fait une belle journée, gagnant beaucoup au sol, sur des clefs de bras. Yacine DOUMA, qui s’en occupe au Pôle, attendait de lui un gros travail sur les mains et sur la garde. Dans sa catégorie, il a de sacrés concurrents au niveau national. Donc il faut qu’il fasse ce travail et cet effort s’il veut espérer, l’an prochain, gagner l’or aux France. Maxime est très fort, c’est une valeur sûre en tout cas… ».

_dsc9682

Du beau potentiel chez les minimes !

Du côté des minimes aussi (au nombre de 271 – 98 filles et 173 garçons), il était important d’être présent. Pour l’expérience certes, pour apprendre encore, construire et améliorer les schémas tactiques et peaufiner les systèmes d’attaque. Une catégorie d’âge ou la formation reste primordiale. En ce sens, la journée du dimanche s’est révélée très instructive pour les enseignants et différents entraineurs venus tâter le terrain en quête de repères. Les minimes du Grand Est ont cette fois bien tiré leur épingle du jeu, remportant pas moins de 32 médailles, dont 9 titres pour Ely MORGENTHALER (Marnaval) en – 44 kg, Sarah MANNANY (Cormontreuil) en – 57 kg, Marie GESTIN (J.C. Ottangeois) en – 63 kg, Alexia COUSSOT (Verny) en – 70 kg, Haroun TSINTSAEV (La Wantzenau) en – 34 kg, Amadou NDIAYE (Cormontreuil) en – 46 kg, Khatchik ARAKELYAN (La Wantzenau) en – 55 kg, Matthieu NICOLAS (Contrex) en – 60 kg et Camille KAZAOUI (Metz) en – 73 kg.  « Un bon cru ! », conclut Sébastien GIRARDEY. « Ce tournoi est très intéressant pour tout le monde. Surtout, on a la chance de pouvoir organiser pareille manifestation sur Amnéville. Le club, comme toujours, s’est pleinement investi pour faire de ce week-end un évènement exceptionnel. Le président Thomas MALFONE et toute son équipe ont réalisé un super travail. Une organisation au top, avec beaucoup de sérieux et de rigueur, dans une ambiance sereine et très familiale. C’est vraiment bon pour le judo ! ». Une ambiance qui a séduit, tant Monsieur le Maire, Eric MUNIER, que l’un de ses adjoints, Armindo DOS SANTOS. Ce dernier ne cachait d’ailleurs pas sa satisfaction. « C’est un plaisir de voir autant de judokas et des jeunes présents ici ! », livre-t-il, visiblement ravi du spectacle. « Chaque année, le « petit » club d’Amnéville s’investit admirablement pour faire de cette manifestation l’une des vitrines de notre municipalité. L’enthousiasme que l’on trouve sur les tatamis, on le retrouve également au niveau des bénévoles, pleinement engagés ici. On n’imagine pas tout le travail qu’il y a derrière. Une chose est sûre, c’est aussi un attrait économique pour la commune. Et l’on espère bien, dans les années à venir, pouvoir accueillir et organiser un évènement « judo » d’une plus grande ampleur encore ! ».

_dsc9659

Des combats engagés et rugueux : du spectacle assurément !

A noter également, au courant de la journée du dimanche, la mise à l’honneur de l’un de nos arbitres, Jacky BOUALLAG, qui officie depuis 40 ans au sein du corps arbitral. Une longévité et un engagement qui forcent le respect…

_dsc9532

« Jacky » s’est vu remettre quelques sympathiques cadeaux par Gaston KLEIN…

Au final, un tournoi de grande qualité, avec une organisation au top et un plateau sportif de choix. Un grand merci à Thomas MALFONE et à toute son équipe pour leur accueil et leur remarquable prestation sur ce magnifique week-end !!!

_dsc9343

Le président du club d’Amnéville Thomas MALFONE bien entouré ici avec, à gauche, Bernard MESSNER, 8ème dan et responsable des Hauts Gradés de la Ligue, et à droite, Jean-Louis DUVERGEY, notre président de Ligue.

Ci-contre le lien vers les résultats et les photos des podiums : Open d’Amnéville 2019.

(Pour rappel, toutes les images sont publiées sur la page FB de la Ligue Grand Est de Judo).